Le Bitcoin, du virtuel au réel

crypto-currency

Les nouvelles technologies numériques bouleversent tous les domaines de notre vie. Chaque jour, cette disruption frappe un nouveau pan de l’économie. À travers cet article, nous souhaitons lever le voile sur cette monnaie qui fait trembler les banques et fantasmer les jeunes codeurs et mathématiciens, le Bitcoin. Est-ce réservé aux geeks ou aux traders ? Est-ce une monnaie sans risque ? Zoom sur le Bitcoin.

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Le Bitcoin est une monnaie électronique et virtuelle. Cette devise a été conçue en 2009 par un certain Satoshi Nakamoto, qui est anonyme et que beaucoup assimilent à un groupe d’informaticiens. Cette devise n’appartient à aucun état, n’est pas matérialisée et n’est régulée par aucune banque centrale. C’est une monnaie sans banque gérée par ses utilisateurs en réseau « peer to peer » et beaucoup moins vulnérable face aux attaques informatiques.

image de l'utilisation Bitcoin

Aujourd’hui le Bitcoin s’échange principalement sur Internet et n’a pas de cour légal comme les autres monnaies. Son prix dépend simplement de l’offre et de la demande. Ce qui entraîne une forte volatilité. Les échanges sont sécurisés par des principes cryptographiques qui permettent aux utilisateurs d’avoir confiance dans le système Bitcoin, plutôt que dans les banques.

Quels sont ses avantages ?

Le principal avantage du Bitcoin est l’absence d’intermédiaires que peuvent être les banques et les organismes de paiement en ligne et les cartes comme Mastercard, Visa ou encore Paypal. Ce phénomène permet au Bitcoin d’échanger de l’argent entre individus à des frais minimes.

En effet, le coût unique prélevé de chaque transaction est inférieure à un centime d’euro.  Rapide et sécurisée, l’utilisation du Bitcoin permet à vos transferts d’être inaltérables : une fois le paiement ordonné, personne ne peut en modifier le montant ou le destinataire. Totalement transparent, chaque transaction est enregistrée sur une base de donnée publique accessible à tout moment et garantissant l’anonymat des utilisateurs.

Comment ça marche ?

Comme évoqué précédemment, il existe un registre global des transactions. Ce fichier, appelé Blockchain, offre une traçabilité aux utilisateurs et permet ainsi d’installer la confiance nécessaire aux échanges : une personne ne peut dépenser les Bitcoins qu’elle n’a pas et chacun peut savoir à qui appartient chaque Bitcoin.

Toutes les transactions sont authentifiées par d’autres utilisateurs appelés « mineurs », qui vérifient que le Bitcoin est bien en la possession de l’émetteur et que ce dernier ne l’envoie qu’à un seul destinataire. Une fois la vérification réalisée, ils envoient un message validant la conformité de la transaction. Pour cette action, les mineurs sont récompensés par de nouveaux Bitcoins, créés à un rythme régulier qui atteindra un total final de 21 millions de Bitcoins en 2140.

Les échanges et transactions avec le Bitcoin se multiplient chaque jour. Cependant sa volatilité sur les marchés financiers est un frein à son développement. Face à ce phénomène, de nouveaux acteurs entre en jeu, c’est le cas de la start-up Ethereum qui a développé sa propre monnaie, l’Ether. Cette dernière limite les spéculations par son fonctionnement et se développe à grande vitesse, au point de venir faire de l’ombre au Bitcoin.

Pour en savoir plus, rendez-vous à la Maison du Bitcoin, premier organisme en France implanté à Paris qui vous propose d’acheter et vendre des Bitcoins en discutant de la prochaine révolution numérique.

En savoir plus :

 

PartagerEmail to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn