Qu’est-ce qu’un « enfouissement » tel qu’effectué par une entreprise d’e-réputation ?

quest-ce-quun-%e2%80%89enfouissement%e2%80%89-tel-queffectue-par-une-entreprise-de-reputation%e2%80%89

« E-réputation » : ce mot à la mode dans les articles spécialisés et sur les réseaux professionnels comme LinkedIn se veut être une transposition de la « réputation » physique tel qu’elle existe au sens classique du terme. Il s’agit donc, dans sa définition la plus générale, ce qui se dit sur vous sur le web. Or, s’il existe diverses astuces pour se cacher de Google, ce géant de la Silicon Valley et ses algorithmes redoutables, il est en revanche difficile d’en gérer les contenus lorsque ceux-ci s’emballent. C’est pourtant le travail de certains professionnels, qui font « disparaitre » les contenus gênants en les « enfouissant » sous de grandes quantités de contenus savamment reliés par des réseaux de Netlinking.

 

La gestion de crise et ses traces sur une e-réputation

 

Une crise d’image peut être vue comme un feu de forêt. On retrouve généralement une e-réputation très sèche, propice à l’embrassement, peu soigné ; celle-ci est laissée en friche, et n’est parfois même pas surveillée. Une étincelle surgit alors : scandale, mauvaise communication, affaires personnelles : les raisons peuvent être nombreuses, et dépendent de la société touchée. Parallèlement, le web et les médias sociaux jouent le rôle du vent, porteur de flamme jouant un rôle important dans la propagation de celles-ci. Mais un feu finit toujours par s’éteindre. Que le vent se calme, ou bien que l’entreprise touchée ait réussi à calmer celui-ci, il finira par s’estomper. En revanche, ce feu laisse des traces et des brûlures visibles. Et ses traces prennent dans notre cas la forme de liens, d’informations, qui vont être, pendant un temps, la première chose qui ressortira sur l’entreprise lors d’une recherche portant sur son nom. Or, il est difficile de faire pousser quoi que ce soit sur une terre brulée. C’est pour cela que des entreprises et des particuliers font appel à des spécialistes de la communication, travaillant sur ce que l’on appelle l’« enfouissement ».

 

Qu’est-ce que l’enfouissement ?

 

L’enfouissement consiste à faire disparaitre les mauvaises informations en les recouvrant avec un flot de contenu concernant tous les aspects de l’entreprise ou de la personne. Des rédacteurs web vont donc s’atteler à décortiquer absolument tous les aspects d’une entreprise : secteur d’activité, valeurs, spécificités techniques, zone d’action… Toutes les informations sont autant de prétextes pour parler de l’entreprise et rédiger du contenu. De ces informations vont être tirés d’importants volumes de texte, optimisés pour le référencement selon les besoins d’une équipe de référenceurs. Ce sont eux qui vont ensuite récupérer tous ces textes afin de les inclure dans des réseaux de Netlinking. Les textes vont donc mettre en avant des mots clefs importants comme le nom de l’entreprise, afin de remonter sur les endroits posant problème au client. Grâce aux réseaux de liens créés entre tous ces contenus pour « tromper » les algorithmes, ceux-ci vont peu à peu monter en première page et faire redescendre petit à petit les mauvaises informations. L’objectif est de faire redescendre ces liens le plus bas possible, sur les pages Google où peu de personnes se rendent : on appelle cette méthode l’enfouissement.

 

L’enfouissement, c’est donc la protection de l’e-réputation en noyant les informations gênantes sous un flot d’informations neutres ou positives autour d’une entreprise. Il est souvent combiné à des leviers juridiques afin de faire disparaitre d’autres liens gênants plus récalcitrants. Reste alors la question de la moralité et la neutralité, et de se demander comment percevoir dans ce cas les informations dénichées sur un web où les mauvaises informations peuvent être noyées au terme d’un contrat ?

Baptiste Lagrange

 

Le pôle éditorial

Attaquant de leurs petites pattes les claviers de leurs ordinateurs, les fiers caméléons du pôle éditorial ont travaillé sans relâche pour vous fournir toute les informations nécessaires à la compréhension de leur formation. Leur envie de se diversifier les à poussé à l’expliquer de deux façons : professionnel et étudiante ! Deux fois plus de contenu, pour deux fois plus plaisir !nous vous souhaitons une bonne visite, et une bonne lecture :) .