Mon stage à l’Office National des Forêts

mon-stage-a-loffice-national-des-forets

Aujourd’hui c’est au tour de Ludine d’être interviewée. Elle nous raconte comment se déroule son stage au sein de l’Office National des Fôrets.

Parle nous un peu de toi, quel est ton parcours ?

Après des études à Nancy, j’ai migré dans le sud pour faire ma L3 et mon master. J’avais envie de vivre à Lyon depuis le lycée, et à force de persévérance… j’ai réussi ! Sur mon temps libre, j’aime bien faire de la photo et peindre des trucs qui ne ressemblent pas à grand chose.
Au fil des années, je me suis beaucoup orientée vers les problèmes environnementaux et écologiques. J’essaie d’aller  vers un mode de vie plus naturel et zéro déchet (#teamcompost). Mine de rien, ça prend pas mal de temps de s’intéresser à tout ça  🙂

Pourquoi avoir choisi le master GECI ?

C’est pendant mon DUT Info-com que j’ai connu le master GECI. Je cherchais quels diplômes correspondaient à ce que je voulais faire et j’ai trouvé celui là. En plus il était à Lyon, donc tout bon. J’ai postulé directement à Lyon pour ma L3 en me disant que j’aurais peut-être plus de chance pour être prise en master GECI. J’ai toujours veillé à avoir un parcours assez cohérent, dans mes études et le choix de mes stages : DUT Info-com option information numérique dans les organisations, L3 information-communication option communication numérique et le master 1 Info-com option GECI.

Comment se sont passées tes recherches de stages ? Est-ce que tu as des conseils pour les futurs étudiants ?

J’ai commencé mes recherches en novembre. Je savais dans quels types de structures j’avais envie d’aller et surtout, celles où je ne voulais pas être. Je voulais faire mon stage chez l’annonceur, dans une entreprise ou un établissement public. J’ai vu une annonce sur LinkedIn : l’Office National des Forêts Auvergne-Rhône-Alpes cherchait un stagiaire pour 6 mois en communication, c’était pour moi ! J’ai postulé et deux semaines après j’avais un entretien.

Pour les conseils :  d’une part, savoir vraiment ce qu’on ne veut pas. D’autre part, avoir un projet en cohérence avec vos études, votre parcours et votre personnalité. Le stage de master est long et s’il peut déboucher sur un CDD ou un CDI, autant qu’il vous corresponde le maximum. Et ce, que ce soit aussi bien au niveau des missions que dans le type de structure.

Maintenant peux-tu nous présenter ton stage ?

Alors, rentrons dans le vif du sujet ! L’ONF est sous la tutelle du ministère de l’agriculture et de l’alimentation et du ministère de la transition écologique. Elle se hiérarchise en 3 niveaux : la direction générale à Paris, plusieurs directions territoriales (DT) et des agences dans les départements. Par exemple, la DT Auvergne-Rhône-Alpes a son siège à Lyon avec plusieurs services. Elle se constitue de 6 agences départementales et plus de 43 unités territoriales. En termes d’effectif, cela représente1290 personnes rien que dans la région. Les missions de l’ONF sont multiples. La gestion des forêts est au centre de son activité avec notamment un intérêt particulier pour la préservation et la biodiversité. Mais les missions sont diversifiées puisque l’ONF est également en charge de l’accueil des publics et du commerce du bois.

Mon stage n’a pas de missions précises. Je m’occupe d’alimenter les sites internet (site national, régional et intranet) via la rédaction d’articles et de brèves. Je veille aussi à mettre à jour la documentation. des missions de PAO ainsi que d’événementiel me sont également confiées. A côté de tout ça, j’essaie de mettre en place un système de mutualisation des outils de communication et des documents au sein de toutes les agences de la région.

Tu peux nous raconter une journée ou semaine type ?

Basiquement, ça comment par la lecture des mails, et après je travaille en fonction de la priorité des dossiers. Ce qui est agréable, c’est que les missions et les dossiers sont variés et les semaines ne se ressemblent pas. Mais en général, c’est beaucoup de rédaction et de suite adobe (trop chou, il m’ont acheté toute la suite rien que pour moi!).

D’après toi, est-ce que le master GECI t’a apporté les compétences nécessaires pour ton stage ?

Je pense que oui, d’abord on nous apprend à avoir une posture et un regard professionnels. Le master GECI tente vraiment de nous faire abandonner notre posture d’étudiant. Pour les compétences, j’ai amélioré mes capacités de rédaction, dans le sens où j’ai plus de facilité à écrire autour d’un sujet donné. Dans mon stage, je dois écrire sur des sujets divers et variés et sur des thèmes que je ne connais pas forcément.

D’un autre côté, je pense qu’il manque quelques approfondissements sur les logiciels de graphisme et PAO . Mais dans l’ensemble, je trouve le master complet. Quand je suis arrivée en stage, j’avais confiance en mes acquis et compétences pour mener à bien mes missions.

Le stage a-t-il répondu à tes attentes sur la gestion éditoriale et la communication web ? Comment tu envisages la suite ?

J’adore mon stage, j’ai vraiment eu une chance folle d’être choisie, les missions et l’ambiance sont top. Pour la suite, je ne sais pas trop, surement chercher du travail ou un service civique. J’aimerais poursuivre dans la communication web et dans le domaine de l’environnement, alors croisez les doigts pour  moi !

Merci Ludine  pour tes réponses.

Le pôle des chefs de projet

La tribu aurait pu s’égarer si elle n’avait pas à sa tête ses deux merveilleux chefs de projet caméléon. Tout le long du projet, nos deux cameleon manager ont fait en sorte que tout se passe comme sur des roulettes. Le résultat que vous voyez ici est la somme du travail accompli par l’ensemble des groupes alors enjoy !